Une soirée à la Paillasse

Jeudi 19 février, la Paillasse, espace d’échange parisien autour des projets open-source dans toutes les disciplines, nous accueillait pour la première présentation publique d’Open Source Écologie. Un public nombreux pour nous quatre, Pierre-Alexandre, Andrea, Hugo et moi, Oriane, pour présenter notre assoc’ toute neuve, nos projets et nos objectifs, puis pour répondre à vos questions lors d’une séance animée et très instructive.

Avant de revenir sur le déroulement de la soirée, commençons par un grand merci à la Paillasse pour nous avoir ouvert ses portes et à tous les curieux qui sont venus nous voir, qui sont intervenus lors de la séance de questions-réponses et sont restés à discuter jusqu’à tard.

Paillasse

Un public nombreux et attentif jeudi 19/02 @ la Paillasse

Les slides de notre présentation complète sont disponibles ici. En navigant sur le site, vous pourrez aussi retrouver l’essentiel du contenu. Pour vous guider un peu:

  • Notre inspiration, l’Open source Ecology, version américaine et le Global village construction set.
  • Notre vision – établir une économie open-source et permettre la (ré)appropriation citoyenne de la technique, mais aussi expérimenter pour l’association un autre système de gouvernance coopérative (mais nous y reviendrons).
  • Notre choix, parmi les 50 machines du GVCS, de la chaine de production de l’énergie en partant de la concentration de l’énergie solaire.
  • Les objectifs et avancements sur la fabrication de notre concentrateur solaire, qui peuvent être retrouvés dans le journal de bord.
  • Nos outils, les ressources de la collaboration, sur Internet (Forum, Wiki, Github) et dans la réalité (workshops, design sprint, OSE’lab).

En conclusion, aujourd’hui OSÉ est jeune et a bien besoin de grandir, c’est pourquoi nous recherchons activement des bonnes volontés pour avancer avec nous, sur les boulots d’ingénieur et de conception bien sûr, mais plus encore, sur la comm’, le web,  les événements… Jetez un petit coup d’œil ici et contactez-nous!

Présentation 19-02-2015 les slides

Bien évidemment, cette prez a suscité de nombreuses questions, réflexions et commentaires de votre part et vous pouvez retrouver quelques éléments de réponse ci-dessous.

Tout d’abord, les points pratiques:

  • Tout le monde peut rejoindre l’association, personnes physiques comme personnes morales qui partagent les mêmes valeurs, qui souhaitent des évolutions dans le même sens, bref, des amis!
  • Pour nous retrouver dans la semaine, nous organisons régulièrement des Apér’OSE, le lundi soir, pour se rencontrer, discuter et faire connaissance autour d’un verre et le samedi, OSE’Lab au carrefour numérique à la Villette pour la conception et le travail sur le concentrateur. Suivez-nous sur facebook ou twitter pour connaitre le programme. D’ailleurs, le prochain, c’est le 28/02 !!

Plusieurs questions ont aussi été posées par rapport à l’association, ses missions et sa vision.

  • Un mode de gouvernance coopérative : Dans son fonctionnement courant, l’association souhaite expérimenter des nouveaux modes de gouvernance, tels que le consentement et la sociocratie afin de mieux exploiter le pouvoir de l’intelligence collective.
  • Une mission d’éducation et de diffusion de la connaissance : Si ce n’est pas notre objectif premier à l’heure actuelle, nous souhaitons, par la suite pouvoir toucher un public plus large grâce à un support pédagogique et grâce à notre démonstrateur fonctionnel.
  • Un souhait d’indépendance vis-à-vis des mécènes privés : et si Total ou GDF vous donnait un million d’euros, vous les prendriez ?? Sous cette formulation provocatrice, la question se pose, peut-être pas aujourd’hui mais dans quelques mois, un an ou 10 ans… Si, de manière très pratique, cette question sera tranchée en AG,  il est nécessaire de fixer des limites ou des critères, sous la forme d’une charte, afin de garder notre indépendance, surtout vis-à-vis de grands groupes et de préserver notre vision et nos valeurs .

Enfin, nous avons parlé du mouvement Open Source Ecology et de son futur.

  • OSE-US compte une dizaine d’année d’existence déjà et souhaite devenir un nouveau système de production où, par l’intermédiaire de ses revendeurs et de ses workshops, les machines se diffusent au sein des membres du mouvement.
  • Dans le cas de OSÉ, nous souhaitons que la vente, le suivi, la diffusion des machines au public soient effectués par des coopératives indépendantes de l’association, au sein d’un réseau, afin de nous concentrer sur les aspects de recherche technique collaborative et d’éducation.

Bien que la présentation soit finie, les discussions restent ouvertes et nous sommes curieux de connaitre votre avis sur la questions! Je vous encourage donc vivement à nous faire part de vos réactions soit en commentant ce billet, et même mieux, en vous exprimant sur le forum, par ici par exemple.