Solar OSE à Avignon

Pour la première fois le prototype Solar-OSE est sorti de sa cave parisienne et s’offrir quelques jours au soleil ! Grâce à l’invitation de nos amis de l’équipe du bicitractor, nous avons pu passer deux semaines au Thor, près d’Avignon, afin de le tester en conditions réelles. Deux semaines dans le sud étaient nécessaires pour avoir du soleil, et le temps de faire tout fonctionner, réparer ou modifier certains éléments.
Merci donc à Damien et André pour leur accueil et à toute l’équipe pour les deux semaines très sympa que nous avons passées !

 

Youhou, Ça marche !

Après deux jours de finitions, modifications, réassemblage et réglages, tout a fonctionné à partir du 3e jour : l’électronique, l’optique, la cuisson des pommes de terre… tout ! Au milieu de l’hiver, avec une température ambiante de 0°C à 5°C et un méchant mistral, le prototype a produit de la vapeur jusqu’à 180°C et 9 bars dans le tube récepteur.

Nous avons appris à piloter la machine, validé le suivi solaire automatisé par Arduino, et fait beaucoup de mesures pour estimer les performances du prototype. Nous avons mesuré une puissance utile de 300 W thermiques avec une efficacité énergétique de 25% (par rapport à l’énergie solaire initiale).

Par extrapolation, nous sommes bien en mesure d’atteindre une puissance de 1 kW en été comme nous l’avions annoncé lors de la conception théorique il y a maintenant un an. De plus nous avons identifié de grandes marges d’améliorations, réalisables dans notre contexte low-tech, afin d’atteindre une efficacité proche de 50%.

Pour l’occasion, nous avons cuit 1 kg de pommes de terre en 45 min (les meilleures qu’on ait jamais mangées…). Dans l’état, nous aurions pu en cuire au moins 8 kg par jour – environ 40 kg en été.

Pour notre petit prototype au cœur de l’hiver, tout ceci est simplement formidable.